aspirateur

Comment choisir un aspirateur pour chez soi ?

Pour que le ménage soit bien fait, il faut commencer par choisir le bon équipement. L’aspirateur fait partie de votre attirail de base. Il vous débarrasse de la poussière mais aussi de nombreuses saletés qui s’accumulent avec une grande facilité. Le présent guide d’achat vous aidera à choisir parmi les différents modèles proposés en site de matériel professionnel.

Focus sur les différents aspirateurs

Compacts

Ce type d’aspirateur pèse moins de 5 kg. Cette légèreté s’accompagne d’une compacité avantageuse (d’où leur appellation). Certains modèles sont équipés d’une sangle d’épaule, facilitant le transport de l’appareil de nettoyage d’une pièce à une autre, notamment s’il y a des escaliers à gravir. Peu encombrant, il se dote d’une puissance variable pour répondre à des exigences multiples.

L’inconvénient du petit aspirateur réside dans la capacité réduite de son réservoir. Il s’adapte plutôt aux petites superficies.

Traineaux

Les aspirateurs traîneaux sont les plus courants. Montés sur des roulettes, ils se traînent aisément derrière vous. Faciles à prendre en mains, ils sont généralement silencieux et permettent de nettoyer de grandes superficies sans difficultés. En revanche, ils ne sont pas très indiqués pour passer l’aspirateur dans les escaliers.

Aspirateurs balais

Comme leur nom l’indique, ces aspirateurs ressemblent à des balais. Avec ou sans fil, ils passent aisément dans les zones difficiles d’accès et trouvent leur place dans un placard sans l’encombrer.

Les aspirateurs balais sont particulièrement indiqués pour les petites à moyennes surfaces.

Bidons

Cet aspirateur professionnel est particulièrement polyvalent. En plus du dépoussiérage classique, il se charge de débarrasser votre sol des feuilles mortes, brindilles, gravats, sciures…. Il s’avère très utile lorsque vous êtes en pleine rénovation, mais aussi si vous aimez bricoler. L’aspirateur bidon peut même aspirer les liquides sans aucune difficulté.

Vous apprécierez la robustesse et la maniabilité des aspirateurs bidons qui nettoient impeccablement les sols les plus encrassés. Concrètement, il facilite le nettoyage d’un atelier de bricolage, d’un garage, des chantiers de construction et des prolongements de votre maison comme la terrasse ou un abri de jardin.

Robots

Les aspirateurs robots sont parfaitement autonomes. Vous programmez le vôtre selon vos besoins en matière de nettoyage et il se charge de votre ménage. Généralement de forme circulaire, il passe sans problème sous les meubles pour débarrasser le sol des miettes et de toutes les salissures qui s’incrustent chez vous.

Lorsque l’aspirateur a fini ce pour quoi il a été programmé, il retourne automatiquement sur sa base pour se recharger.

Cette intelligence a néanmoins un coût assez conséquent et l’adéquation des aspirateurs robots repose sur la configuration de votre intérieur. Moins il y a d’angles et d’obstacles, plus l’appareil est performant.

Quels critères de choix contre la poussière ?

Maniabilité du manche

Aucun détail n’est négligeable si vous envisagez de choisir un aspirateur, et le meilleur. Il faut déjà évaluer l’ergonomie de l’appareil, ce qui passe bien évidemment par le confort d’utilisation. Un manche ergonomique est vivement conseillé qu’il s’agisse d’un aspirateur à main ou des modèles les plus imposants.

Vous devez être à l’aise dans la manipulation de votre appareil, d’où l’intérêt de recourir à un comparatif en ligne si vous n’avez pas le temps de passer en magasin.

Il faut aussi vous intéresser aux conseils d’entretien fournis par le fabricant. La fréquence de nettoyage, le mode de remplacement du sac de ramassage, la possibilité d’interchanger les brosses… s’ajoutent à la maniabilité.

Dans le même esprit, vérifiez si une pièce en caoutchouc est fixée autour de l’aspirateur. C’est une option qui offre une protection optimale contre les chocs avec le mobilier et les autres obstacles (portes, piliers, etc.) lorsque vous faites votre nettoyage.

Un sac à poussière ou non

Les aspirateurs classiques fonctionnent souvent avec un sac à poussières. Les poils de vos animaux domestiques, les miettes qui résultent de vos repas ou encore les poussières accumulées sur les tapis et moquettes sont “emprisonnés” dans le sac. Lorsque le sac est rempli, vous le jetez et vous le remplacez. Prêtez attention à la contenance qui doit s’adapter au volume des saletés que vous retirez en faisant votre ménage. Si la capacité est trop faible, vous devrez changer plusieurs fois de sacs avant de finir le ménage.

Les aspirateurs sans sac offrent l’avantage d’être utilisables sans grande contrainte. Vous n’avez pas besoin de renouveler systématiquement votre stock de sacs. Il suffit de nettoyer le réservoir régulièrement. Contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas plus nocif que d’utiliser des sacs. Les fabricants proposent aujourd’hui une large gamme de filtres qui limitent votre exposition aux poussières et autres contenus du réservoir.

Au final, le choix repose surtout sur vos préférences.

Etiquette énergie

Depuis 2014, les aspirateurs doivent obligatoirement porter une étiquette énergie. Cette disposition est vraiment intéressante pour trouver le meilleur aspirateur sur la base de vos critères personnels. L’étiquette en question note plusieurs éléments :

  • En premier lieu, il y a l’efficacité énergétique, le A faisant référence aux aspirateurs les plus performants. Cette note est attribuée selon la consommation d’énergie mais aussi en fonction de la capacité de l’appareil à dépoussiérer. C’est donc un élément essentiel pour vous faire une idée de ce que chaque aspirateur peut vous offrir ;
  • Un indice noté A à G vous indique la qualité de filtration. Si vous souffrez d’allergies ou de problèmes respiratoires, il est indispensable de vous pencher sur ce paramètre. Mais de toute façon, un A est toujours plus avantageux pour vous protéger contre les expositions nuisibles à votre santé ;
  • L’étiquette énergie mentionne aussi l’efficacité de l’aspirateur lorsqu’il est utilisé sur sol lisse et/ou sur une moquette. Autrement dit, cet indice se rapporte à la puissance d’aspiration, soit le nombre de passages à prévoir pour éliminer efficacement les impuretés. Ici aussi, le A est la meilleure référence tandis qu’un G renvoie à des performances très faibles ;
  • En observant bien l’étiquette, vous verrez un élément exprimé en kWh. Il s’agit de la consommation énergétique moyenne sur une année. Cet indice est généralement calculé sur la base d’une utilisation hebdomadaire de 1 h sur un total de 87 m².

En résumé, une étiquette avec beaucoup de A est à privilégier même si l’investissement est plus élevé car la rentabilité est meilleure. Si vraiment vous ne pouvez pas miser sur des A, veillez à ne jamais descendre sous un indicateur B, au pire, un C. Quoique, les marques comme Dyson proposent des offres promotionnelles intéressantes, sur des aspirateurs de qualité professionnelles. Les bons plans sur les sites spécialisés comme monrevendeur.fr sont aussi des pistes à explorer.

Bruit

Vous en conviendrez, il est toujours plus agréable d’utiliser des aspirateurs silencieux. Le niveau sonore fait d’ailleurs partie des éléments inscrits sur les étiquettes énergie.

A titre indicatif, les aspirateurs à sac produisent un bruit allant de 59 dB à plus de 85 dB. La moyenne s’articule autour de 72 dB.

Les modèles sans sac sont plus bruyants puisque le niveau sonore va de 66 dB à environ 88 dB. La moyenne de 77 dB est assez proche du bruit produit par les aspirateurs balais (environ 80 dB).

Si vous êtes très sensible au bruit, notez que les robots sont les aspirateurs les plus silencieux du marché, le niveau sonore dépassant rarement 68 dB.

L’aspirateur idéal n’a pas de définition universelle. Il s’agit tout simplement de celui qui répond à vos exigences de confort et de performance. Dernière astuce, assurez-vous que les dimensions et la forme du suceur s’adapte aux surfaces à nettoyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *